Film de Nicolas Azalbert  (Francia-Argentina)
Pourquoi (l’objectif) ne saisirait-il pas sur le vif la vie cérébrale, les réactions chimiques du cerveau, le bain d’argent de l’association des images, la sur ou sous-exposition d’une idée-force et les merveilles de l’afflux du subconscient, ce révélateur ? (Blaise Cendrars)

182

Argentine, 2003
1h05

Réalisation : Nicolas Azalbert
Photographie : Simon Roca
Son : Ricardo Iapichino
Montage : Martin Mainoli
Musique : Sonic Youth et Pergolesi
Interprétation : Moro Anghileri et Ralph Buchenhorst
Production : Cine Tres Planos (Nathalie Cabiron)